Sharemypark veut aider le RSC Anderlecht à résoudre les problèmes de mobilité autour de son stade

Sharemypark veut aider le RSC Anderlecht à résoudre les problèmes de mobilité autour de son stade

Plus que probablement, le Royal Sporting Club d’Anderlecht devra rester dans ses installations actuelles. Le club déplore le manque d’espace de stationnement autour du stade et explore donc de nouvelles possibilités pour pallier à ce problème les jours de match. Petit état des lieux des alternatives: entre Uber, le Westland et Sharemypark.

Le projet d’un nouveau stade national offrait au club de la capitale une nouvelle perspective de développement. Dans l’optique d’accueillir des matchs de la coupe d’Europe 2020, qui se déroulera pour la première fois dans différents pays européens, Bruxelles s’était positionnée comme ville hôte, aux côtés de grandes métropoles européennes comme Paris, Londres ou Amsterdam.

Le RSC Anderlecht constituait alors le candidat idéal pour occuper ces futures installations. Un double avantage pour le club, puisqu’il aurait pu disposer d’infrastructures plus grandes et plus modernes, pouvant accueillir 50 ou 60 000 personnes, mais également d’un stade plus fonctionnel disposant de nombreuses places de parking.

Mais depuis quelques temps, ce projet ambitieux a du plomb dans l’aile. La construction du futur stade national n’a toujours pas commencé, alors que l’échéance se rapproche à grands pas. Les autorités de la commune de Grimbergen et la société de construction Ghelamco n’arrivent pas à s’accorder pour faire avancer le dossier. Sans compter qu’Anderlecht s’est entre-temps retiré du projet, notamment à cause du prix de location trop élevé pour le budget du club.

Des partenariats pour améliorer la mobilité

Le RSCA se tourne donc vers son plan B, à savoir la rénovation de ce bon vieux stade Constant Vanden Stock. Un projet d’agrandissement est déjà sur pied et prévoit une augmentation de capacité allant jusqu’à 30 000 places ainsi qu’un parking annexe d’environ 2000 places. Seul problème : le stade est situé en plein milieu d’une zone résidentielle. Le club est donc limité au niveau du développement de ses infrastructures et le problème de mobilité et de stationnement autour du stade constitue très certainement le talon d’Achille du dossier.

La direction du club le plus titré du pays s’est donc attelée à trouver des solutions pour accueillir ses nombreux supporters. Depuis plusieurs saisons déjà, il est possible de se garer sur le parking du Westland Shopping Center d’Anderlecht, situé à environ un kilomètre du stade. Mais celui-ci n’est pas gratuit, puisqu’il faut payer 5€ en sortant, tarif qui augmente encore si on reste plus de trois heures sur place. Les transports en communs sont également une alternative valable, étant donné que la station de métro St-Guidon se trouve à quelques kilomètres de l’enceinte du Sporting. De plus, les matchs d’Anderlecht se jouent généralement le dimanche, ce qui restreint l’offre des transports.

Depuis cette saison, le club a également établi un partenariat avec la société américaine Uber. Très présente à Bruxelles, cette solution permettra aux  supporters qui habitent déjà dans la capitale de se faire reconduire à leur domicile, ou éventuellement à un endroit de stationnement moins encombré pour retrouver leur véhicule.

Sharemypark : le bon plan pour les riverains et les supporters

Que reste-t-il ensuite comme solution? Car nous parlons ici d’une vingtaine de milliers de supporters venant au minimum deux fois par mois dans le quartier du stade Constant Vanden Stock pour soutenir leur équipe favorite. Il est évident qu’il n’y a pas de place pour tout le monde, même en développant des partenariats avec des parkings de grands magasins ou avec Uber. Sans compter les riverains qui commencent à gronder avec cet amoncellement important de supporters les jours de match. Tant que le Sporting d’Anderlecht reste dans ses installations actuelles, il y aura toujours un problème de mobilité.

Dans ce contexte particulier, Sharemypark, start-up bruxelloise spécialisée dans la location de parkings de particuliers, veut se positionner comme une alternative sérieuse. Tant pour les riverains du quartier que pour les nombreux supporters, le « AirBnB du parking » peut les aider à y trouver leur compte. Les habitants situés non-loin du stade peuvent en effet mettre leur parking en location les jours de matchs, ce qui leur permettrait de gagner un revenu supplémentaire. Les supporters peuvent alors, via l’application, réserver leur place à l’avance ou instantanément à un prix démocratique. Sharemypark à l’avantage d’offrir une solution équitable pour les deux partis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s